Les Vins Vivants

Les Graviers

Domaine du Mortier
Saint-Nicolas de Bourgueil

Millésime : 2018
Cépage : cabernet-franc

La cuvée Les Graviers offre un très bon compromis entre un fruit éclatant et une structure fine et délicate. La bouche est étoffée, aux tanins ronds et soyeux, et s’exprimera pleinement au bout de 2-3 années de vieillissement.
Ce vin peut accompagner un repas entier, notamment des viandes rouges et des fromages.

Alc. 13,74 % vol.
Cont. 75 cl
Sulfites 28 mg/l

15,00

Cette cuvée est issue d’une parcelle d’un peu moins de 2 ha sur un sol de graves (mélange de graviers, de galets, de sable et d’argile) et de vignes d’une trentaine d’années.
Ayant bénéficié d’un élevage de quelques mois en fûts de plusieurs vins, on trouvera dans sa jeunesse des notes de fruits assez prononcées pour ensuite évoluer vers des notes plus complexes d’épices et de type « animales ». Ce vin peut s’apprécier jeune mais aussi se garder 7 à 8 ans.

Cyril et Fabien Boisard, vignerons (bio)dynamiques

Le domaine du Mortier fut créé en 1996 sur 3 hectares à Saint-Nicolas de Bourgueil. Le vignoble s’est progressivement agrandi pour atteindre aujourd’hui 16 hectares. Il se compose de parcelles à Saint-Nicolas de Bourgueil (8 ha), Bourgueil (2 ha) et 6 hectares de vignes expérimentales dans le village attenant de Brain-sur-Allonnes.

Certifié agriculture biologique et biodynamique (Nature & Progrès), le domaine s’interdit tout interdit tout recours à des produits chimiques de synthèse (désherbants, insecticides, pesticides). Il pratique un enherbement naturel ou un travail en surface selon la nature des sols. Seuls sont employés des produits biologiques (décoctions d’orties, prêles, jeunes pousses d’osier, etc.) pour une protection naturelle du vignoble. Il favorise un écosystème équilibré et diversifié qui permet à la vigne de mieux se défendre contre maladies et ravageurs.

Les vendanges sont manuelles et les raisins récoltés en caisse. La vinification n’utilise aucun intrant ni « artifice » (levure, enzyme, tanins, correcteurs) afin de conserver une expression du terroir authentique. Le soufre est utilisé avec parcimonie suivant l’équilibre des différentes cuvées et l’état sanitaire de la vendange, voire pas du tout si possible. Les macérations durent de 10 à 30 jours en cuve béton, inox ou bois et l’élevage s’effectue en cuve béton et bois ou fûts de chêne de 6 à 24 mois (barriques de 5 à 10 ans pour ne pas trop marquer d’arômes boisés).